Pour devenir un expert de la musique, la maîtrise du solfège est obligatoire. Cela vous permet d’acquérir les connaissances utiles à la lecture et l’écriture d’une partition de musique. Vous pouvez aussi travailler avec aisance avec d’autres musiciens. Malgré cela, il est souvent dit qu apprendre le solfège est une chose complexe. Est-il impossible de s’y lancer tout seul ? Nous verrons aussi qu'il y avoir certains risques et trucs à éviter à apprendre seul.

L’autodidaxie, c’est possible !

Le vrai problème, c’est qu’on a tendance à donner un aspect austère à la théorie musicale. Du coup, c’est le doute et la peur qui prennent le dessus. Pourtant, apprendre le solfège en autodidacte, c’est bel et bien possible. Il suffit d’avoir la bonne méthode.

De plus, les avantages d’apprendre en autodidacte sont nombreux. Il y a, entre autres, le privilège d’éviter les méthodes désuètes et complexes appliquées au conservatoire qui ont découragé plus d’un. En travaillant seul, vous êtes libre de choisir votre enseignement.

Il convient aussi de noter que si vous progressez à votre propre rythme, vous ne serez plus frustré. Il faut savoir que chaque leçon dans une école de musique est limitée dans le temps. Vous pouvez étudier et comprendre les enseignements en travaillant seul. En outre, vous pouvez organiser votre formation en fonction de votre emploi du temps. C'est une considération importante lorsque vous êtes adulte.

En un mot, vous avez davantage de contrôle sur votre temps d'étude et votre apprentissage, ce qui vous permet de consacrer plus de temps à des sujets que vous ne pourriez pas aborder dans un cours conventionnel d'école de musique. Vous connaissez aussi vos talents et vos lacunes, c'est donc à vous de créer votre propre programme d'études et de vous concentrer davantage sur les domaines qui nécessitent le plus d'attention. Il va sans dire que

Un rappel sur les cours de solfège

Qu’est-ce qu’on apprend dans les cours de solfège ? Avant de se lancer dans l’apprentissage de la théorie musicale seul, il est quand même obligatoire de savoir ce qui vous attend. En fait, plusieurs thèmes sont à approfondir.

La portée musicale, la mesure, les notes et les figures de notes sont tous des éléments obligatoires. Ce sont les bases. Les marques d'accentuation ou la dynamique, ainsi que les changements et les intervalles, seront abordés plus tard. Enfin, vous rencontrerez les gammes. Elles peuvent être majeures ou mineures au départ, et elles représentent presque toujours le concept global d'une chanson. La compréhension des intervalles musicaux vous permet de comprendre non seulement les gammes mais aussi les harmonies, ainsi que les progressions d'accords.

L'apprentissage du solfège ne s'arrête pas à la fin des cours. Il est aussi obligatoire de réaliser des exercices variés afin d'acquérir et d'appliquer les connaissances, ainsi que de les utiliser lors de l'exécution d'une composition.

Les exercices de solfège, ceux que tout le monde (ou presque) déteste ! Mon conseil est de ne pas les prendre comme une punition ou quelque chose à faire obligatoirement. Ils sont là pour vous aider à progresser en vous donnant des exemples concrets de difficultés que vous serez amené à rencontrer.

Les méthodes à adopter

L'aspect le plus difficile du solfège est la lecture des notes. Il n'est pas simple de les identifier lorsqu'elles sont sur les portées, que ce soit en clé de sol ou en clé de fa. C'est pourquoi de nombreuses personnes choisissent de s'inscrire à des cours de musique pour bénéficier de l'aide d'un instructeur expérimenté. Heureusement, il existe certaines méthodes qui peuvent faciliter les choses.

L’apprentissage avec un instrument de musique

La première règle qui se pose si vous voulez maîtriser le solfège, c’est de trouver un jeu pour apprendre le solfège sans contrainte. La passion et la volonté sont des armes indispensables. Ils vous mettront à l’abri du découragement.

S’il faut parler de la méthode à adopter pour rendre l’apprentissage plus simple, il vaut mieux utiliser un instrument de musique, notamment un piano. Le principe de base face à une partition est de lire et de jouer les notes en même temps.

Vous pouvez aussi travailler de manière progressive. Vous devez commencer par les notes en sol majeur avant de passer en fa majeur. L'apprentissage rythmique, en revanche, est plus difficile. Il n'est pas vrai qu'il est impossible à apprendre.

En fait, le rythme est une question de ressenti. Pour l’acquérir rapidement, il faut d’abord se rappeler des valeurs des notes. Ensuite, vous devez connaître les diverses indications sur la portée comme les silences. Nous sommes tous un peu différents sur les notions de rythme ; certains l'ont et d'autres doivent l'apprendre. Mais tout est possible avec le travail.

Vous pouvez aussi maîtriser le solfège à partir de belles mélodies jouées sur un piano ou un autre instrument de musique. Vous éviterez de vous ennuyer en utilisant cette approche. L'apprentissage se fera dans un environnement agréable. Plutôt que d'appeler cela un "exercice", vous pourriez l'appeler une "leçon"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *